Les unités de mesure

La tonne
La livraison au tonnage présente l'avantage d'attester la quantité à partir de ticket de pesée faisant foi. Néanmoins, dans la relation commerciale la notion de tonne est couplée au taux d'humidité. La fixation du prix sera effectuée à la tonne pour un taux d'humidité donné. Le non respect du taux dhumidité par le fournisseur peut être prévenu au travers de la mise en place d'un mécanisme de pénalités.

Cette unité (associé à un taux d'humidité) est actuellement la plus utilisée dans la région car elle présente une souplesse et une facilité d'utilisation pour le client (ticket de pesée).

Le MAP
Le Mètre cube Apparent Plaquettes correspond au volume occupé par la plaquette ramené au mètre cube.

Comme la tonne, il est à associer à un taux d'humidité. Si cette unité apparaît comme très simple pour la relation commerciale (il suffit de ramener le volume de plaquette par rapport au volume de la benne), les problématiques de tassement de la plaquette durant le trajet de livraison peut être sujet à discussion et problèmes pour la facturation.

Le stére
Le stère, unité connue est exclusivement utilisé pour le bois bûche.

Le kWh
La facturation au kWh livré permet une approche fine car correspond à la quantité d'énergie réellement livrée dans le silo avant combustion. Dans le cadre d'une relation contractuelle, l'obtention pour chaque livraison de la quantité d'énergie livrée peut être le résultat dun calcul associant tonnage livré et taux dhumidité mesuré à la réception.
Cette unité reste la plus juste, mais nécessite que le client soit équipé d'outils de mesure de l'humidité (définis dans la négociation commerciale afin quelle ne fasse pas l'objet de contestation) et de procédures de réception qui peuvent mobiliser des moyens que tous les maîtres d'ouvrage nont pas obligatoirement.